Pardonner

Lettre d'info

- de Aurelia Aureyn -

Un dicton dit :

On peut pardonner, pas oublier

Mais ce n’est pas le cas pour de nombreuses personnes. Vous vivez peut-être aussi avec quelque chose que vous n’avez pas pardonné. Vous pensez peut-être que l’on vous a fait du tort. Vous vivez alors avec une rancoeur interne.

La rancoeur est une pensée négative. Chacun est à l’origine de ses propres pensées. Les pensées sont de la responsabilité et du choix de chacun. Elles ont une influence constante, consciente ou non. Tout le monde veut une vie toujours meilleure. Mais moins vous avez de rancoeur et de colère, plus vite votre vie peut devenir meilleure, heureuse et fructueuse.

C’est pourquoi il est capital de libérer son esprit de la rancoeur et du sentiment d’être victime d’injustice. Il est donc vital de pardonner. Cette idée vous révolte peut-être, mais c’est entièrement dans votre intérêt. Car tout ce que vous émettez vous revient. Si vous éprouvez de la rancoeur, vous n’êtes pas neutre, vous êtes un pôle négatif qui attire également les choses négatives.

Mettez fin à la spirale. Laissez quelqu’un mettre fin à la spirale. Ne partez pas du principe que si l’autre ne le fait pas, vous ne devez sûrement pas le faire. L’autre ne connaît peut-être pas les lois de l’esprit. Il restera donc toujours égal à lui-même.

Pardonner, c’est agir. Décidez d’abord mentalement que vous voulez pardonner. Agissez ensuite de manière adéquate pour rendre le pardon concret.

Regardez en vous-même. Ce n’est que lorsque vous n’aurez plus de sentiment négatif à l’égard de ce qu’il faut pardonner et que vous y penserez de manière parfaitement calme et sereine que la colère, la haine ou la rancoeur auront disparu.

Vous aurez alors compris pourquoi c’est arrivé. Il est possible que quelqu’un vous ait fait du tort en réaction à ce que vous avez vous-même fait, peut-être à l’égard d’une autre personne. L’origine du comportement de l’autre n’est pas toujours claire. Mais il est tout de même bon d’essayer de la découvrir, éventuellement avec votre intuition. Un sentiment d’infériorité peut vous empêcher de vouloir pardonner.

Appliquez l’effet miroir. Examinez tout ce que vous avez donné ou pouviez donner, examinez ce qui pourrait être à la base du comportement de l’autre, ce qui l’a provoqué, ce qui l’a favorisé.

Comprendre que nous sommes des miroirs l’un pour l’autre, c’est pardonner, savoir que l’autre avait aussi des choses à apprendre et a agi selon son modèle. Les deux peuvent en tirer profit.

Ne pas pardonner, c’est s’attacher à un événement qui perdure. Cela demande de l’énergie intérieure. Cela empêche l’amour total et inconditionnel et le bonheur aujourd’hui. Pour guérir, vous vivez sans cesse des situations qui vous aident à pardonner.

Pardonner, c’est partir du fait qu’il n’y a pas de coupable (total) ou, mieux, que la faute en soi n’existe pas. Nous essayons tous de nous débarrasser de modèles acquis à travers des sentiments négatifs.

C’est une tâche difficile, mais importante pour le pardon. Il faut prendre conscience que l’on a pu faire quelque chose de la même importance, avec la même émotion mais d’une nature peut-être différente, dans les mêmes circonstances ou non, avec la même personne ou une autre. Il faut apprendre que le pardon nous libère, nous et l’autre, de notre propre sentiment caché à cet égard, afin que la capacité d’amour de chacun puisse croître.

Une libération.
Un cadeau mutuel. On a le choix de saisir cette chance. Il peut paraître trop doux de ne pas se venger, de tendre l’autre joue. Il n’est d’ailleurs pas du tout illogique de ne pas le faire immédiatement. Ce n’est rien. Mais choisir la voie du pardon est également très positif pour soi.

Le pardon est une clé importante qui favorise la santé et le bien-être. D’après les scientifiques du monde médical, des conflits latents peuvent provoquer des maladies chroniques. En nous libérant de nos conflits, en pardonnant nousmêmes et les autres, nous initions le processus de guérison.

Soyez aussi ouvert que possible à votre vie, en termes de force, d’amour et d’intégrité, d’acceptation de vous et des autres tels qu’ils sont, sans juger, critiquer ni agresser pour un comportement qui peut vous avoir fait souffrir ou blessé.

Permettre à l’autre de découvrir et de sentir que vous pardonnez est un baume.
Vous permettre de découvrir que vous le faites, c’est le bonheur.

Le bonheur, c’est enfin vous apprécier et vous pardonner ce que vous auriez pu faire mieux ou différemment. Vivez maintenant. Le présent est le seul moment qui compte. Débarrassez-vous complètement des sentiments de culpabilité et d’insuffisance. Pardonnez comme vous voudriez être pardonné. Libérez l’énergie que vous y consacrez. Offrez-vous l’harmonie !

Exemples d’affirmations en lien avec le pardon :

  • Je le/la confie à la justice universelle et le/la libère.
  • Je me pardonne toute faute antérieure, je ne blâme personne et ne reproche rien à personne. Il s’agissait d’étapes vers le progrès.
  • Je pardonne tout à x et il/elle me pardonne. Tout a conduit et mène à un bonheur beaucoup plus grand et j’en suis reconnaissant.
  • Je me pardonne d’avoir fait comme si j’avais raison alors que je voulais de l’amour.
Aurelia Aureyn
e-boek La loi de la force de vos pensées

Découvrez comment atteindre le succès dans votre vie grâce à des affirmations et la philosophie du "Secret" et de "La loi d'Attraction". Apprenez comment mettre ces idées en pratique avec mon livre électronique. Téléchargez ce livre immédiatement et commencez dès aujourd’hui !
Maintenant seulement à €14,00

webdesign & photography eXponent